Pourquoi scientifique ?

On dit que le Taekwon-do est un art d’autodéfense basé sur l’utilisation scientifique du corps car il prend en compte les travaux de Newton sur les corps.

Sans rentrer dans les détails, la loi de Newton dit que toute force créée sur un corps a une force égale et opposée. Ce qui signifie que lorsqu’une voiture se fracasse contre un mur avec une force de 2000 kilos, le mur lui retourne une force de 2000 kilos. Ainsi, si un adversaire se rue sur vous à toute vitesse, le coup que vous lui porterez verra sa puissance dévastatrice augmenter grâce à la vitesse propre de votre adversaire.

Ce premier élément fait du Taekwon-do un art d’autodéfense par définition, et non un art d’attaque, puisque pour qu’un mouvement de Taekwon-do atteigne sa pleine efficacité, il nécessite une force opposée. Cette force est appelée « force de réaction ». Même un individu très faible peut faire de très grands dégâts s’il sait saisir la force de réaction de son opposant. Il existe cependant une deuxième force de réaction, la vôtre, lorsque, par exemple, vous effectuez un coup de poing, vous utilisez l’autre bras pour augmenter la puissance en tirant dans la direction opposée de la frappe. Cette deuxième force de réaction est un élément fondamental du maintien de l’équilibre et à l’accélération du mouvement, indispensables à l’obtention de la puissance maximale.

Par ailleurs, le Taekwon-do met en application les lois de la physique concernant les masses. En effet, l’énergie maximale est obtenue par le poids maximal à la vitesse maximale. C’est pour cela que chaque mouvement de Taekwon-do s’effectue par un mouvement de vague élan/haut/bas par flexion des genoux, associé à une rotation des hanches. Les parties lourdes et lentes du corps (bassin) entraînent les parties légères et rapides pour leur donner plus de vitesse et leur transmettre leur puissance. Il est donc important d’employer toute la masse de son corps, aussi faible soit-elle, pour augmenter la puissance d’un mouvement.

Pour finir, le Taekwon-do est un art martial scientifique, ou plutôt rationnel, en ce sens que les cibles du corps sont attaquées avec les armes naturelles correspondantes. Par exemple, les yeux, cible petite et fragile seront attaqués avec le bout des doigts qui pénètre à l’intérieur, et non avec la paume de la main. En effet, même si cette arme naturelle est très efficace et puissante, elle ne correspond pas à une cible de ce type. Il est important également de faire correspondre l’arme naturelle avec l’objectif. Si l’objectif est de casser un os, il faudra utiliser une arme naturelle susceptible de faire ce type de dégâts. De façon générale, il est important de concentrer au maximum l’énergie dans une arme naturelle dure si l’objectif visé est de casser un os (dans les deux premières phalanges du poing, par exemple, qui vont frapper le nez ou la mâchoire), et au contraire d’élargir la zone de frappe si l’on veut faire des dégâts internes sans casse (par exemple la paume de la main frappant les côtes : les os ne casseront pas, mais les dégâts faits aux organes internes auront tout autant d’efficacité). Il convient d’adapter de façon rationnelle l’outil de frappe (attaque ou blocage) à la cible visée.

L’importance de la vitesse :

Plus que l’utilisation de la masse, la vitesse est un élément essentiel de la puissance. Selon la formule, la Force est égale au produit de la Masse par l’Accélération (F=M×A), ou encore l’Energie est proportionnelle au produit de ½ de la Masse par la Vitesse au carré (E=1/2×M×V2). Alors que la masse est divisée par 2, la vitesse est multipliée par elle-même. Il est donc beaucoup plus important d’être rapide que lourd.

Exemple :
Un individu de 80kg frappe avec une vitesse de 50Km/h (cette vitesse est tout-à-fait hypothétique). Le résultat de l’opération est :
½ de 80 multiplié par 50 au carré : 40×50×50=100 000.
Maintenant un individu 2 fois plus léger (40kg) frappe deux fois plus vite. On obtient l’opération suivante :
½ de 40 multiplié par 100 au carré : 20×100×100=200 000.
Ce qui signifie qu’une personne de 40kg donnera un coup deux fois plus puissant qu’une personne de 80kg si elle frappe seulement deux fois plus vite, alors qu’elle est deux fois plus légère.

Lorsque l’on voit la différence physique qu’il y a entre une personne de 40kg (un enfant de 13 ans, par exemple) et une personne de 80kg (un rugbyman d’1m 75), on a du mal à croire qu’elle puisse être plus puissante. Pourtant, c’est ce que le Taekwon-do enseigne. Il faut par ailleurs savoir qu’il est beaucoup plus facile pour quelqu’un de léger d’être rapide que pour quelqu’un de lourd.

En conclusion, nous dirons que le Taekwon-do est l’Art Martial qui apprend à utiliser toutes les capacités de son corps, aussi frêle soit-il, afin d’obtenir le maximum de puissance. Il faut savoir qu’un être humain normal utilise entre 10 et 20% seulement de ses capacités physiques. En apprenant à utiliser son corps à 100% des ses capacités par l’étude de la théorie de la puissance et des particularités physiques de chaque mouvement (timing, contraction, décontraction etc.), l’adepte de Taekwon-do fait de son corps une véritable arme.

source et plus d’informations sur : http://tkdvalmont57.sportsregions.fr/en-savoir-plus/taekwondo-32287