Le Taekwon-Do, ses origines et sa définition :

generalLe Taekwon-Do est un art martial coréen qui a été créé le 11 avril 1955 par le Général Choi Hong Hi. Littéralement, « tae » signifie sauter, briser et donner des coups en utilisant jambes et pieds ; « kwon » signifie casser, briser et donner des coups avec les poings ; « do » signifie l’art, la voie. Ainsi, le Taekwon-Do consiste en une préparation mentale, qui, grâce à un entraînement régulier du corps et de l’esprit, permet d’acquérir une autodéfense efficace et un esprit serein.

Le Taekwon-Do est un type de combat, sans arme, qui s’utilise dans un but d’autodéfense et qui permet l’utilisation des capacités physiques de manière scientifique. La bonne pratique exige la connaissance des secrets de l’entraînement tels que la théorie de la puissance, la compréhension du sens des mouvements, la coordination de l’ensemble du corps, le choix de l’arme naturelle et la cible appropriée, le bon angle et la bonne distance pour l’attaque et la défense…federation

La Fédération Internationale de Taekwon-Do (ITF) fut inaugurée le 22 Mars 1966, à Séoul, en Corée du Sud. Les dirigeants de cette fédération doivent alors développer le Taekwon-Do ITF dans le monde entier.

 

 

Les 5 principes du Taekwon-Do    Le serment de l’élève
  • Courtoisie (Ye Ui)
  • Intégrité (Yom Chi)
  • Persévérance (In Nae)
  • Esprit Indomptable (Guk Gi)
  • Maîtrise de soi (Baekjul Boolgool)
  • Je respecterai les cinq principes du Taekwon-Do.
  • Je respecterai mon instructeur et mes seniors.
  • Je n’utiliserai pas le Taekwon-Do à mauvais escient.
  • Je serai le chevalier de la justice et de la liberté.
  • J’œuvrerai pour un monde meilleur.

Le taekwon-do, un mode de vie !

C’est un art martial qui n’a pas d’égal tant en puissance qu’en technique. Même si c’est un art martial, sa discipline, sa technique et sa formation de l’esprit sont le mortier destiné à construire un sens prononcé de la justice, une force de caractère, d’humilité et de détermination. Ce conditionnement de l’esprit permet de séparer le vrai praticien du « sensationnaliste » qui se contente de maîtriser uniquement l’aspect combat de l’art.

C’est une des raisons pour lesquelles le Taekwon-Do s’appelle un art d’autodéfense. Il comprend aussi un mode de pensée et de vie, particulièrement en instillant un concept et un esprit d’autodiscipline et un idéal de réarmement moral noble. Sa description la plus rapprochée est celle d’un culte.

Le Taekwon-Do permet évidemment aux faibles de posséder une bonne arme et la confiance pour se défendre de même que se défaire d’un adversaire. Mal utiliser le Taekwon-Do est une arme mortelle. Alors, on doit toujours insister sur l’entraînement de l’esprit en vue d’empêcher que l’adepte en fasse mauvais usage.

La plupart des manœuvres dévastatrices en Taekwon-Do sont basées spécifiquement sur l’impact initial du coup avec l’addition conséquente de la force produite par le rebondissement de la partie du corps de l’adversaire en mouvement. De la même façon, en utilisant la force d’impulsion de l’attaquant, la plus petite poussée est tout ce qu’il faut pour le déséquilibrer et le renverser.

Dans le cas d’adeptes du Taekwon-Do qui pratiquent assidûment, ou d’experts eux-mêmes, ils ne prennent aucun temps pour penser, puisqu’une telle action leur vient automatiquement.

En d’autres mots, leurs actions sont devenues des réflexes conditionnés. En conséquence, l’entraînement régulier est indispensable, en vue de maîtriser les techniques d’attaque et de défense.

Les heures consacrées à l’entraînement ne sont pas perdues; car vous allez certainement récolter de grandes récompenses sous la forme d’une pluie de réactions rapides et de coups meurtriers sur votre adversaire ou en tout cas pour sauver votre vie lorsqu’une situation dangereuse se présente.

Pour connaitre plus en détail l’histoire du Taekwon-do vous pouvez consulter le site de Taekwon-do France : www.tkd-itf.fr